Parmi l'ensemble des recettes "carnavalesques", la bugne s'impose comme une gourmandise incontournable.
Mais entendons nous d'abord sur le terme bugne.
Celle de Provence, de Bourgogne, de Lyon???
Son  nom change: bugne, oreillette,merveille, ganse et même tortisseau.
Son aspect change: tantot fine, sèche et croustillante, tantot moelleuse et gonflée, tantot rectangulaire et crénelée, tantot en losange entortillé.
Le principe reste cependant le même: un beignet frit dans l'huile, généralement à l'arôme d'agrume ou de fleur d'oranger.

Bugnes_008

La recette proposée ici est une adaptation de la bugne moelleuse; elle ne comporte pas de levure de boulanger (plus contraignante à utiliser) mais un peu de levure chimique. C'est donc une recette rapide, facile et tout à fait délicieuse, évidemment.

Ingrédients:

500 g de farine
100 g de beurre mou
100 g de sucre
4 oeufs
4 g de sel
1 sachet de levure chimique
2 cs de fleur d'oranger ou de zestes d'orange (ou d'agrume de son choix)
sucre glace
huile de friture


Réalisation:


Mélanger farine, levure, sucre et sel.
Incorporer le beurre et les oeufs battus avec la fleur d'oranger.
Travailler jusqu'à obtenir une boule homogène.
Laisser reposer au moins 30 min pour favoriser la liaison glucidique.

Bugnes_005

Etaler finement (environ 3 mm). Sur la photo on peut voir que j'ai étalé la pâte sur des feuilles de silicone (ça marche aussi avec du papier film ou sulfurisé) qui me permettent de ne pas ajouter de farine, ce qui n'assèche pas la pâte et contribue à garder le bain de friture propre.

Bugnes_006

Détailler des petits losanges, ou rectangles, ou ce que vous pouvez avec une roulette crénelée.
Percer ces formes au milieu et faire passer l'une des pointes dans le trou pour obtenir l'entortillement classique des bugnes.
Il ne reste qu'à les frire à 180° pendant quelques minutes, à les égoutter sur papier absobant et à les saupoudrer de sucre glace.
A table!!!


PS: théoriquement les bugnes se conservent une semaine, mais il est rare qu'elles dépassent le lendemain...